Des fenêtres en PVC pour une meilleure isolation ?

fenetres en pvcEn ces temps de crise climatique, on nous parle beaucoup de maisons BBC, d’habitations écologiques et d’autres types de constructions dites « vertes », mais qu’en est-il des propriétaires de bâtiments anciens ? Comment peuvent-ils faire pour diminuer l’impact carbone de leur logement ? La réponse se trouve évidemment dans l’isolation, à commencer par celle des fenêtres, car elles sont les principales responsables des déperditions énergétiques d’un logement (jusqu’à 25% des déperditions énergétiques). Voyons donc quels sont les critères qu’il faut prendre en compte pour bien isoler ses fenêtres.

Comprendre d’où viennent les déperditions de chaleur

Sachant que 25% des pertes énergétiques d’un logement sont dues à une mauvaise isolation des fenêtres, il est important de bien comprendre les facteurs qui favorisent ces déperditions pour savoir comment y remédier efficacement.

Sachez tout d’abord que les déperditions de chaleurs et d’énergie se manifestent par quatre phénomènes distincts :

-      Par convection : lorsque les mouvements d’air entre les vitres de la fenêtre entraînent une perte de chaleur. Pour limiter les déperditions énergétiques par convection, l’espacement entre les vitres doit être d’au moins 16 millimètres.

-      Par conduction : lorsque le froid extérieur se propage à travers le matériau de la fenêtre (paroi froide) et refroidit l’air intérieur. Pour éviter ce type de déperdition énergétique, c’est sur le choix du matériau de vos fenêtres que vous devrez porter votre attention. Le bois et le PVC sont les matériaux qui admettent la plus faible conductivité thermique, mais l’aluminium peut aussi faire l’affaire si les châssis des fenêtres sont équipés de rupteur de ponts thermiques (RPT).

-      Par rayonnement : lorsque la chaleur rayonnante (des rayons du soleil) est stoppée par le vitrage, mais que le rayonnement thermique intérieur s’échappe à l’extérieur. Pour réduire ce phénomène et améliorer les performances thermiques de votre logement, vous devez au mieux choisir des verres à faible émissivité.

-      Par fuites d’air : lorsque les joints entre les verres et les châssis ne sont pas totalement hermétiques et qu’ils laissent trop d’air circuler. (NB: la circulation d’air reste indispensable, mais doit être contrôlée).

Les facteurs à prendre en compte pour choisir les bonnes fenêtres

Maintenant que vous savez comment se perd la chaleur et l’énergie à travers les ouvertures, et notamment à travers les fenêtres, il vous suffit de choisir votre type de fenêtres en prenant en compte les caractéristiques de conductivités thermiques des verres et du châssis, mais aussi les caractéristiques d’émissivité, de convection, et prendre en compte la morphologie des châssis de vos fenêtres pour savoir s’ils sont équipés de chambres laissant circuler l’air dans une juste mesure, et s’ils sont équipés ou non de rupteurs de ponts thermiques.

Le tout doit évidemment être comparé avec vos envies en termes d’esthétisme, en termes de contrainte d’entretien que réclame chaque type de matériaux, etc.

Autrement dit, vous n’êtes pas sortie de l’auberge, car pour mettre une maison au vert, il faut avoir une volonté sans failles et être un expert, d’autant plus si vous souhaitez améliorer l’isolation d’un logement ancien, et ce, sans vous ruiner.

Heureusement, avec les fenêtres en PVC, inutile de se poser trop de questions, car elles sont de loin la meilleure alternative pour isoler correctement ses fenêtres. Qu’il s’agisse donc d’une pose en neuf ou de la rénovation de vos fenêtres PVC vous êtes garanties de faire le bon choix avec ce matériau.

Les fenêtres PVC : le meilleur rapport qualité-prix performance

Le PVC coute cher, mais il est aussi le matériau qui admet les meilleures performances thermiques, d’émissivité, de conductivité, etc.

De plus, les châssis des fenêtres en PVC peuvent être façonnés avec des chambres qui assurent une circulation optimale de l’air, tout en garantissant une étanchéité maximale à l’air et à l’eau.

Raisons pour lesquelles le PVC est aujourd’hui le matériau le plus répandu et celui que les professionnels du bâtiment privilégient pour offrir le meilleur rapport qualité-prix, sans lésiner sur la performance thermique.

En choisissant des fenêtres en PVC, vous faites des économies à l’achat, vous faites des économies d’énergies et améliorez votre confort thermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>